Actualités

AOLF : on l'a fait. Fin de l'histoire !

AOLF : on l'a fait. Fin de l'histoire ! Vous avez soutenu l'action et le projet d'Alors, On Le Fait...?!...

En savoir plus
Accueil | Archives | Exchange Tour
Exchange Tour
2006: Exchange Tour

afficheET06Presentation du projet


 

 

Notre volonté d’initier un réseau d’échanges culturels en Europe ne nous permettait pas de laisser le « Projet Kosovo » en suspend. Ce dernier impliquait, de fait, que cet échange soit multilatéral.    
C’est pourquoi nous avons travaillé dans une démarche constructive et évolutive.
En 2005, le projet se concrétisait par:Une tournée d’une dizaine de dates dans 5 pays d’Europe du sud-est, organisée en partenariat avec des associations locales ;Le « PEJ’Alterniv festival », au cours duquel 9  groupes français et kosovars se sont produits durant trois jours.

Sa réalisation n’aurait pas eu lieu sans le soutien financier des conseils généraux 91, 92, 94, la DDJS 91 (fdaij, défi jeune), les mairies de L’Haÿ-les-Roses et de Sèvres, les salles de concert du Radazik (Les Ulis), Le Rack’am (Brétigny s/ Orge) Lino Ventura (Trashi trasho-Saclay).

Pour le projet 2006 nous souhaitons continuer de travailler avec toutes les personnes rencontrées durant la mise en oeuvre du premier projet, tout en élargissant l’éventail de nos partenaires.

Nous concrétisons ici cette envie en mettant en œuvre un évènement musical à travers l’Europe. Celui-ci se déroule en 2 phases.

La première consiste en une tournée d’une dizaine de dates à travers l’Europe de groupes Italiens, Slovènes, Croates, Bosniaques, Kosovars et Français.

La seconde phase de ce projet est la participation de chacune des personnes à un échange de jeunes européens autour du thème de la mobilité géographique.

Lire la suite...
 
2005 - Projet Kosovo

Presentation du projet

affiche-2Le pari était d'organiser une tournée d'une dizaine de dates pour cinq groupes (Fizcus, Duberman, Joke, Les Skalopes et les Bouches Confesses) dans les Balkans. On traverserait la France, l'Italie, la Slovénie, la Bosnie, la Croatie, le Monténégro et on clôturerait le tout par un festival au Kosovo. Pas facile, on est réaliste, mais on en veut et ce n'est pas les montagnes d'obstacles à franchir qui nous auraient arrêtés. On l'a rêvé, on l'a fait, et qu'a-t-on a obtenu ?



Une réalité qui dépasse le rêve : une expérience unique, magique, trois semaines de rencontres plus intenses les unes que les autres, un trip qui restera gravé dans les esprits tant le partage, la simplicité des échanges et leur sincérité sont allés au-delà de toutes frontières, géographiques, mais surtout culturelles.
Mélangez une bande de 48 inconnus, musiciens, techniciens, mécaniciens, chauffeur et organisateurs, tous en herbe, dans un bus des années 70, escortés d'un camion orange rempli de matos et d'une express jaune qui sillonnent les montagnes balkaniques à 50km/h de moyenne. Secouez bien le tout, vous obtiendrez une entente surprenante tant elle a été naturelle et spontanée, un bouillon de bonne humeur, une énergie capable de déplacer ces  fameuses montagnes. Ajoutez un accueil des plus chaleureux dans chaque lieu visité et ça devient la recette du projet parfait !
On vous rassure, on en a eu des problèmes, soucis techniques, tensions, fatigue, mais tout ça on l'oublie pour ne garder que l'essentiel : Quel bonheur de voir un môme, d'où qu'il vienne, monter sur scène, prendre un micro et chanter à nos côtés. Quelle satisfaction de voir apparaître un sourire sur le visage de ce public curieux et néophyte très vite suivi d'une oscillation rythmée de la tête qui souvent se terminait par une danse libératrice.
On ne ressort pas indemne d'un tel périple, vivement la deuxième édition  

Lire la suite...